1. Premier degré

Le premier degré de formation commune accessible aux élèves porteurs du certificat d’études de base (CEB), s’organise en deux années consécutives.
 
L’acquisition des compétences de base détermine la réussite du certificat d’études du premier degré (CE1D), sésame pour l’accès à toutes les formes et sections de l’enseignement du second degré.
 
Les activités complémentaires choisies par l’établissement annoncent les différentes orientations et options proposées aux deuxième et troisième degrés.
 

 

Premier degré 02

 

Au terme d’une des deux années de formation commune, si des lacunes dans l’acquisition des compétences de base surviennent en français, en mathématique ou en langue moderne, le conseil de classe oriente l’élève vers une année complémentaire.
 
Soumis à un plan individuel d’apprentissage, encadré par un personnel enseignant attentif, l’élève comble son retard à son rythme. L’acquisition des compétences de base déterminera la réussite du certificat d’études du premier degré (CE1D).
 
Si l’acquisition des compétences demeure insuffisante après trois années effectuées au premier degré, l’élève devra au deuxième degré, respecter les formes et sections d’enseignement autorisées par le conseil de classe.

 

Pour les élèves non porteurs du certificat d’études de base (CEB), les deux années du premier degré différencié prévoient un encadrement particulièrement optimisé.
 
Ce degré différencié permet aux jeunes gens de progresser, de présenter et de réussir l’épreuve externe du CEB.
 
La réussite du CEB au terme de la première année différenciée induit la poursuite de la scolarité en formation commune.
 
Si le CEB n’est pas acquis au terme du degré différencié, l’élève subira l’épreuve externe du CEB adulte au deuxième degré de l’enseignement professionnel.

Premier degré 01

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: -1 (from 3 votes)


Commentaires fermés.